MIEUX SE CONNAÎTRE ENTRE ÉQUIPIERS

L’importance de la connaissance mutuelle en matière de dynamique de groupe fait partie de ces évidences dont on se demande parfois, à la longue, pourquoi il est toujours aussi nécessaire de les rappeler. Le contraste peut être saisissant entre ce que l’on sait des effets de cette pratique sur le fonctionnement d’un groupe, et ce que font (ou plus exactement, ce que ne font pas) les structures, qui mettent beaucoup d’énergie à ne surtout pas mélanger le privé et le professionnel.

 

Il est probable qu’une des causes de stress et d’épuisement professionnel est que l’on demande aux  personnes, une fois  qu’elles  ont badgé, d’oublier tout ce qu’elles  sont par ailleurs. On institutionnalise une sorte de schizophrénie obligeant les gens à se couper en deux.

 

Les équipes où l’ouverture est grande fonctionnent globalement mieux que celles où elle n’a pas droit de cité : les collaborateurs s’y sentent mieux, plus en confiance, plus acceptés pour ce qu’ils sont, y compris avec leurs fragilités et leurs incompétences. C’est justement l’ouverture qui aide à surmonter les difficultés inhérentes au monde de l’entreprise ou de l’association, aux exigences croissantes...

 

 

Hier, Aujourd’hui et Demain (H.A.D.)

 

Durée : 20 min de préparation, 1O min de présentation par personne.

 

Cet outil est intéressant pour une équipe qui démarre, ou qui se connaît mal. Les modalités peuvent bien sûr être adaptées : on peut donner comme consigne d’utiliser le dessin, ou des collages (à l’aide de magazines).

D'aprés la bible du 

TEAm-BUILDING

Le séminaire de team-building, lieu de parole

  • Lors de séminaires de team-building, les timings prévus ne sont pas toujours respectés. Il n'est pas rare que les échanges durent plus longtemps que prévu.

  • Face à ces « débordements », l'animateur a deux options : respecter le timing coûte que coûte ; ou privilégier la dynamique de l'ici et maintenant1.

  • Ces débordements indiquent deux choses : d'une part, que l'équipe a besoin de parler ; d'autre part, que ce besoin n'a probablement pas assez d'espace(s) pour être satisfait2. Cela peut être un point à débriefer avec le manager une fois le séminaire terminé. Pour ma part, et en accord avec le manager, il me semble souvent préférable que les échanges se poursuivent : l'agenda est au service de la dynamique de l'équipe, et non l'inverse.

 

Bénéfices pour les participants

  • Pour le manager: favoriser l’ouverture dans l’équipe.

  • Pour l’équipe : installer des relations fluides et coopératives entre équipiers.

  • Pour les équipiers : se sentir apprécié en tant que personne.

 

 

Et dans la vraie vie ?

 

Un client prévoit de construire une grosse usine dans un pays à forte croissance, et monte une équipe projet d’une quarantaine de collaborateurs de différentes nationalités : collaborateurs du pays bien sûr, mais aussi français, brésiliens, polonais, indiens. Le client, d’une culture très technique, ne voit pas bien l’intérêt de réunir tout ce beau monde en séminaire.

 

Pourtant, marqué par quelques récents déboires, il finit par se laisser convaincre de consacrer deux jours pour permettre à l’ensemble du groupe de mieux se connaître, découvrir les particularités culturelles, définir des modes de fonctionnement communs.

 

À l’issue du séminaire, les feedbacks sont unanimes, et le premier retour d’expérience, six mois après, confirme l’utilité, pour ne pas dire la nécessité, de cet investissement.

 

Dans la même entreprise, un manager récemment muté en Asie raconte ses déboires avec les fournisseurs locaux : « Pendant quatre mois, j’ai essayé de signer un contrat avec un fournisseur local, sans succès. Je n’y comprenais plus rien. Nous étions d’accord sur tout, mais rien ne se passait. Jusqu’à ce qu’un de mes collaborateurs m’avoue : "Ici, tant que vous n’aurez pas dîné avec lui et passé une partie de la nuit à faire connaissance [en langage clair : boire ensemble], il considérera qu’il ne peut pas faire d'affaires avec vous.” Dit autrement, tant que nous n’aurons pas tissé de liens personnels, les liens professionnels ne démarreront pas. »