Uus* l'Université Solidaire

Projets partagés

« Dans les moments difficiles de cette crise, ce sont les plus solidaires, les plus dynamiques, les plus soudées qui sauront le mieux se débrouiller (…) Ainsi, les solutions de l’après pétrole émergeront probablement là où les gens vivront rassemblés » Toby Hemenway

 

 

Je rajouterais « là où les gens travaillerons rassemblés » "l'Université Solidaire" a pour but de faciliter les rencontres et échanges du local  à  l’international  ;  où  «  l’intelligence  collective  »  permettra  le développement d’ateliers de réflexion destinés  à  l’organisation de rencontres, de séminaires, d’expositions, de formations et autres évènements.

 

Issus des mouvements « de l’éducation populaire », les hommes et les femmes s’impliquant dans ce projet de manière ponctuelle ou
permanente   sont   déjà   tous   des   acteurs   reconnus   dans   des domaines d’activité  différents  favorisant  ainsi la richesse du concept.

 

 

Ainsi nous pourrons trouver des profils tel que :

 

  • Chef de projet / Directeur de formation

  • Maraîchère / Directrice de centre social

  • Aide-soignante / Assistante maternelle

  • Eco Constructeur (Gabion) / artiste peintre

  • Responsable d’association culturelle et sportive

  • Educateur sportif / photographe professionnel

  • Professionnel de l’enfance et de la petite enfance

  • Directeur d’ACCEM (Accueil Collectif à Caractère Educatif de Mineur)

 

Qu’est ce qui peut bien unir des personnes aussi différentes dans un projet commun ? Nous avons été conquis par l’idée de mutualiser compétences et outils pédagogiques pouvant être partagé de manière transversale, dans une démarche éthique et respectueuse de l’environnement.

 

« Seul nous allons plus vite, ensemble nous irons plus loin » en  droite ligne de cette maxime…

Cet espace se veut  lieu de mutualisation et de partage d’expériences dans lequel tous les acteurs sont entièrement conscients de leur impact environnemental. En proposant petit accueil et formations sur un site où tout serait réfléchi pour respecter notre environnement, de la façon de penser la cuisine pour nos hôtes jusqu’au traitement de nos eaux usées.

 

Nous nous refusons d’être perçus comme un nouveau pseudo mouvement écologique intégriste replié sur lui-même. L’idée est de conjuguer acquis de la modernité et sobriété écologique. Nous nous  voulons acteurs d’un changement inévitable, dans un lieu agréable et ouvert à tous. Et, ainsi prouver que le beau et la modernité raisonnée ne sont pas indissociables d’une manière écologique de concevoir un projet.

 

Directeur de formation BAFA / BAFD depuis plusieurs années, je forme encore des stagiaires à construire des projets pédagogiques s’appuyant sur des  valeurs d’écocitoyenneté, je les ai poussés à se poser des questions sur le vivre ensemble, sur une consommation résonnée, sur la gestion de leurs déchets, sur la malbouffe, sur la coopération, sur l’émancipation, sur leur rôle de citoyens ; et, trop souvent contraint par les lieux d'accueil et certaines institutions, nous n’avons rien d’autre à leur offrir que des repas type "GRANDE DISTRIBUTION", des emballages et des sur emballages, des couverts et des gobelets ultra jetables, le non tri des déchets et des classements on ne peut plus scolaires où peu de place est fait aux méthodologies actives permettant à chacun de se révéler. A travers ce projet de vie, il est temps d’allier paroles et actes.

 

NOS OBJECTIFS : Travailler par maillage via un réseau ville / campagne, en coopération avec associations et institutions, avec producteurs, prestataires de services et artisans locaux, participer au développement d'une économie responsable, durable et solidaire, parvenir à un fonctionnement avec le moins d’impact négatif environnemental possible, consommer  fruits et légumes de saison par la production d’une alimentation saine, éduquer, petits et grands, au vrai Développement Durable donc le soutenable, par l’outil culturel et sportif en décloisonnant nos pratiques. L’agriculteur, l’artiste, l’éducateur sportif… pourront ainsi œuvrer dans un but commun en utilisant des méthodes actives, transversales et complémentaires, très fertiles à l’enseignement.

 

Avoir la chance de partager ces nouvelles expériences avec des enfants en période de construction sera la garantie d’être acteur de la création d’un monde meilleur. Alors, si vous êtes arrivé jusqu’à ces dernières lignes c’est que vous êtes déjà, de près ou de loin, un acteur de ce changement, de cette dynamique, de cette quête d’idéal qui parle avant tout à l’enfant que nous étions et aux enfants en devenir…

Pour que cette utopie devienne réalité, nous mettrons tout en place, sans jamais nous couper du monde moderne, et en respectant toujours nature et biodiversité. 

 

Cédric Gillet